Profiter d’un job d’été pour découvrir le monde

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Share on Google+0Pin on Pinterest0Buffer this pageEmail this to someone

Beaucoup d’étudiants souhaitent trouver un job d’été à l’étranger, pour progresser en langue, pour se faire des nouvelles relations, pour enrichir son CV d’une expérience valorisante, pour découvrir un pays ou tout simplement pour se lancer un défi à soi-même et se prouver qu’on est capable de se débrouiller seul, au bout du monde.

La préparation :

Un job à l’étranger cela ne s’improvise pas ! Il y a un certain nombre de démarches à accomplir avant de dénicher le job !

– Carte d’identité et/ou passeport sont suffisants pour travailler dans un pays de l’union Européenne (sauf Roumanie et Bulgarie) et ce dès 16 ans

– hors d’Europe, vous devez vous renseigner auprès du consulat du pays concerné, afin de savoir si vous devez obtenir un visa ou une autorisation de travailler

rédiger des CV dans les langues des pays où l’on souhaite s’expatrier et selon les codes de recrutement des pays. Dans les pays anglo-saxons : il faut se vendre, par ailleurs des informations telles que l’âge, le statut familial, le sexe ou la photo sont illégales ; en Espagne : mieux vaut être concis, en Allemagne il faut joindre tous les documents utiles (copies de diplômes, lettres de référence …)

– chercher un logement, ouvrir un compte bancaire dans un établissement international, souscrire des assurances (pour un job en Europe la sécurité sociale française délivre la carte européenne d’assurance maladie (CEAM).

Décrocher un job :

Le plus efficace est de partir quelques semaines à l’avance et de démarcher les entreprises avec CV et références « sous le bras », la plupart des recruteurs souhaitent effectivement voir le candidat et lui faire passer un entretien sur place.

Les secteurs qui embauchent :

– L’hôtellerie-restauration est le secteur où l’on a le plus de chance de décrocher un job.

Faire la plonge, plier des draps, passer l’aspirateur sont des jobs auxquels on peut postuler même si son niveau de langue est très médiocre (peu de contact avec la clientèle)

Alors que pour des postes de serveur, hôte/hôtesse d’accueil, réceptionniste, animateur dans les clubs de vacances, il est nécessaire de bien parler plusieurs langues étrangères.

– Les postes de vendeur dans des magasins situés dans des zones touristiques sont souvent proposés.

– Les parcs d’attraction recrutent des animateurs, hôtes/hôtesses d’accueil, vendeurs, serveurs.

– Les travaux agricoles sont aussi des postes proposés : cueillette, vendanges ….

– sur les plages, on recrute des plagiste, vendeur de beignets ou de boissons

– les organisateurs de séjours linguistiques recrutent des accompagnateurs

– les clubs sportifs recherchent des moniteurs ayant le BAFA (brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur)

Rester prudent :

Certains organismes ou sites ne sont pas sérieux, ils garantissent des jobs alors que c’est le seul entretien d’embauche qui est garanti, il faut se renseigner sur la rémunération, car dans certains pays elle est très faible et il faut alors prévoir un budget pour se loger. Mieux vaut aussi se préoccuper d’une colocation sur place et ne s’engager que si on a rencontré les colocataires afin de s’assurer de leur sérieux.

 

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Share on Google+0Pin on Pinterest0Buffer this pageEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook